Deux soirées pour approfondir le rôle missionnaire de l’Eglise à l’ère des migrations

En remplacement de la Journée Eglise missionnaire, le SNMM propose deux soirées à distance, gratuites et sur inscription, les 17 et 31 mars 2022.

 

Les jumelages interdiocésains : des moteurs de la transformation du monde

Jeudi 17 mars de 19h à 21h

« La mission évangélisatrice de l’Église exprime sa valeur complète et publique dans la transformation du monde ». Les jumelages interdiocésains peuvent être des moteurs de la transformation du monde. Quelle réalité des jumelages dans l’Eglise en France ? Qu’en disent ceux qui y sont engagés ? Quels fruits portent-ils ici et là-bas ? En quoi participent-ils de la mission évangélisatrice de l’Eglise ?

19h-20h : table-ronde avec trois personnes engagées dans un jumelage

Table-ronde présentée par Xavier de Palmaert, responsable de l’Observatoire international du SNMM.

Avec : Sœur Colette Bence, sme, chargée du suivi des jumelages à la CEF jusqu’en 2020 ; Rose-Line Coureau, déléguée à la Mission universelle du diocèse d’Albi, jumelé avec le diocèse de Tamatave (Madagascar); Vincent Meyer, chef d’établissement dans le diocèse de Saint-Denis, jumelé avec le diocèse d’Owando (Congo-Brazzaville).

20h-21h : Les jumelages entre Eglises peuvent-ils participer concrètement à la transformation du monde ?

Michel Roy, ancien secrétaire général de Caritas Internationalis, actuel secrétaire général de Justice&Paix-France.

 

Les volontaires de réciprocité à la rencontre des plus fragiles

Jeudi 31 mars de 19h à 21h

« Même les plus fragiles, les plus limités et les plus blessés peuvent être [missionnaires] ». Dans le cadre d’un volontariat de réciprocité sous l’égide de la Délégation Catholique pour la Coopération, des jeunes du monde entier font, ici en France, l’expérience de la rencontre avec les plus fragiles. Qu’en disent-ils ? Comment cette rencontre les transforme-t-elle ? En quoi construit-elle une « amitié sociale » ? 

19h-20h : De jeunes volontaires de réciprocité à la rencontre des plus fragiles

Echange animé par Stéphanie Feugère, chargée du volontariat international de réciprocité à la Délégation Catholique pour la Coopération (La DCC).

Avec : Paolo (Philippines), en mission avec Carton Plein ; Nabil (Liban), en mission au Hameau St-François à Draguignan ; Marina (Burkina Faso), en mission à L’Arche de Trosly-Breuil.

20h-21h : La rencontre avec les plus fragiles, une manière de vivre et de bâtir l’amitié sociale ?

Père Grégoire Catta, SJ, directeur du Service National Famille et Société (SNFS) de la Conférence des évêques de France.

S'inscrire aux soirées en visio

 

Sur le même thème