<!--
-->

« Des témoins toujours en devenir », libre partage autour du Message pour la JMM 2022

La Journée Missionnaire Mondiale aura lieu dimanche 23 octobre 2022 sur le thème : « Vous serez mes témoins » (Ac 1, 8). Le p. Alfonso Bartolotta, omi, nous fait un libre partage autour du Message du pape François.

[…] François nous sollicite avec tous ses messages, c’est pour une bonne cause : guider et encourager la foi de tous ceux et celles qui se disent chrétiens […]

Dans les Actes des Apôtres, sont rapportées les dernières paroles de Jésus, avant de quitter ce monde – où il a été envoyé en mission – et de regagner le ciel : « Vous serez mes témoins » (Ac 1, 8).

[…] Ce désir du Christ […] s’exprime à la fois au futur et au pluriel. Au futur, parce que peut-être on n’est pas témoin automatiquement et une fois pour toutes, mais on le devient, en un devenir qui est toujours à redécouvrir et à renouveler […]

« La forme plurielle souligne le caractère communautaire-ecclésial de l’appel missionnaire des disciples. »

Toute Journée Missionnaire Mondiale « nous aide à vivre le fait que l’Église est missionnaire par nature. » Mais plus encore nous rappelle que : « Tout baptisé est appelé à la mission dans l’Église et par mandat de l’Église : la mission se fait donc ensemble, et non individuellement, en communion avec la communauté ecclésiale et non de sa propre initiative. »

Témoin ? C’est qui ou quoi ?  

[…] « Quel est le sens du terme « témoin » ? Témoin de qui ? De quoi ? Pourquoi et aussi pour quoi ? »

Le « témoin », selon le dictionnaire Larousse en ligne, est une « personne qui a vu ou entendu quelque chose, et qui peut éventuellement le certifier, le rapporter. »

[…] Deux verbes sont indispensables pour être témoin, « voir » et « entendre », mais il y en a un troisième, le verbe « parler », aussi important, justement pour pouvoir rapporter ce qu’on a vu et entendu.

[…] Suis-je – sommes-nous – libres de parler, de dire et de témoigner de tout ce qu’il y a de beau et de bon en moi – en nous ? C’est-à-dire de ma richesse humaine, intérieure, spirituelle, de tout ce qui m’habite et qui donne sens et valeur à ma vie ?

Témoin ? De qui ? De quoi ?

[…] « Tout chrétien est appelé à être un missionnaire et un témoin du Christ. » […] La centralité et le cœur de la mission c’est Celui qui nous parle sans cesse à travers sa Parole et la vie sacramentelle, car « L’essence de la mission est de rendre témoignage au Christ, c’est-à-dire à sa vie. (…) […]

François attire notre attention sur la dimension communautaire de la mission comme expression du vivre ensemble, tous appelé(e)s et tous envoyé(e)s. […]

Suis-je témoin – sommes-nous des témoins – membres actifs et protagonistes de la mission de l’Église transmettant la Parole de vie, ou plutôt ma propre spiritualité et conception de la religion, mes paroles et mes propres idées humaines ? Est-ce-que je témoigne de ma foi pour conduire les autres à Lui ou plutôt pour les attirer à moi-même ?

Témoin ? Pourquoi et aussi pour quoi ?

On peut l’écrire en un seul mot ou en deux mots, cela veut dire qu’il ne s’agit pas d’une simple nuance […] Le premier indique pour quelle raison, le second souligne dans quel but ou finalité.

[…] « Les missionnaires du Christ ne sont pas envoyés pour se communiquer eux-mêmes, pour montrer leurs qualités et leurs capacités de persuasion ou leurs compétences en matière de gestion. »

[…] Dans les innombrables formes de la mission de l’Église – qu’elle soit ad intra ou ad extra – les disciples-missionnaires d’aujourd’hui « ont, au contraire, le grand honneur d’offrir le Christ, en paroles et en actes, en annonçant à tous la Bonne Nouvelle du salut avec joie et franchise, comme les premiers apôtres. »

[…] Les disciples-missionnaires d’aujourd’hui « ne sont pas envoyés pour faire du prosélytisme mais pour annoncer. » […] C’est en rencontrant les autres et en partageant la richesse de nos différences que chacune et chacun pourront grandir humainement et spirituellement.

Personnellement – puis communautairement – […] Pourquoi, pour quelle raison je suis appelé(e) à être témoin ?  Ou encore qui ou qu’est-ce qui m’empêche de l’être vraiment ? L’hésitation, la peur, la honte, le doute, la timidité, la moquerie et le jugement des autres, etc. ?

Personnellement – puis communautairement – […] Pour quoi, dans quel but et finalité je suis appelé(e) à être témoin, je m’engage, je rends service, je prends soin et me fais proche des autres ? Parce que je suis bien éduqué, gentil, généreux, altruiste, solidaire, philanthrope, le numéro un, meilleur que les autres, etc. ?

Témoins ? Jusqu’aux extrémités de la terre ? 

[…] Quelles sont les extrémités de la terre dans le contexte de la globalisation, de cet immense village planétaire, de « notre maison commune » ? […]

François aime interpeller et nous encourager tous à la mission, soutenue par quatre verbes […] à savoir : « faire la mission, et surtout vivre la mission, rendre témoignage, et surtout être des témoins du Christ. »

[…]  Comment l’Église, institution et Peuple de Dieu, […] accueille-t-elle les missionnaires – femmes et hommes – comme on dit « venant d’ailleurs » pour annoncer la Bonne Nouvelle, pour revitaliser la chrétienté en se mettant au service de l’humanité ? Quels déplacements et quels dépassements doivent opérer les envoyé(e)s accueilli(e)s et les accueillant(e)s qui les reçoivent ?  

À chacune et à chacun de nous – de même à chaque diocèse, paroisse, communauté chrétienne ou religieuse, association, équipe, organisme, mouvement et groupe ecclésial – de se demander maintenant : quand et comment je fais la mission qui m’a été confiée ? […] je vis la mission reçue ? […] je rends témoignage ? […] je suis témoin du Christ ? Invitation à relire notre propre vie et occasion de partager communautairement notre témoignage de foi vécue.

Conclusion 

[…] « Je continue à rêver d’une Église entièrement missionnaire et d’un nouveau printemps missionnaire des communautés chrétiennes. » […] c’est l’un des plus grands souhaits du pape François – […] voir toute l’Église « en sortie. » […]

Le Synode sur la synodalité […] est une occasion providentielle, dans chaque Église particulière, pour prendre la parole et se faire entendre, en tant que Peuple de Dieu, pour dialoguer et s’écouter, discerner les enjeux, les urgences, les défis auxquels les disciples-missionnaires d’aujourd’hui sont appelés, et à y répondre pour « faire route ensemble », […]

Dans notre vie, au quotidien, essayons de voir pour discerner les clins d’œil de Dieu, d’entendre pour mieux comprendre la Bonne Nouvelle, et d’en parler pour partager aux autres la richesse intérieure de Celui qui nous habite. […]

Alfonso Bartolotta, omi

Lire la réflexion d'Alfonso Bartolotta, omi, en intégralité

Sur le même thème

Logo Oeuvres pontificales missionnaires