Retour sur la session Welcome de septembre 2023

Welcome

Du 25 au 29 septembre 2023, 26 prêtres fidei donum se sont réunis à Lisieux (Normandie) pour un temps d’échange et de partage. 

Ils étaient vingt-six participants à se retrouver à Lisieux (Normandie) pour se préparer à vivre ce temps de mission dans un diocèse de France. Presque la moitié était arrivée en France, dans les jours ou les semaines qui précèdent : 1 venait de Haïti, 6 de Côte d’Ivoire, 4 du Bénin, 4 du Burkina Faso, 3  du Togo, 2 du Sénégal, 2 du Cameroun et 2 de Madagascar, enfin 1 du Congo Brazzaville et 1 de RDC. Ils venaient des quatre coins de la France : des diocèses de Lille à Valence et de Quimper et Léon à Annecy, soit au total environ 18 diocèses de France.

Ce qui est premier, c’est bien cette expérience de rencontre sous le regard attentionné de la petite Thérèse. Avec les échanges entre participants et avec les intervenants à cette session, avec les temps de prière et de célébration, les temps de présentation et les débats qui sont tout aussi importants, il s’agit d’une dynamique que nous essayons de vivre !

Nous avons donc pris le temps de nous présenter et Mgr Jachiet, Président du Conseil de la Mission Universelle, a présenté les enjeux et les défis de la Mission en France, pour des prêtres venant de l’étranger que l’on appelle couramment Fidei donum ou encore « prêtres de la diversité ecclésiale » dans certains diocèses. C’est un temps d’accueil et l’occasion de poser quelques points de repère pour bien vivre cette expérience missionnaire.

La seconde journée est consacrée au choc culturel : comment le vivre et ne pas rester dans une position défensive ? A quelles conditions « l’écart culturel » est-il une chance dans le service de l’Église locale avec les richesses d’une tradition culturelle différente ? Quels sont les points de repères sur lesquels il est possible de s’appuyer ? A quoi nous faut-il être attentifs pour grandir et donner le meilleur de soi-même ? A l’heure de la mondialisation, il s’agit d’un défi majeur à vivre au quotidien. Avec la Délégation Catholique pour la Coopération qui a une longue expérience dans l’envoi et l’accueil des volontaires dans le monde, nous avons pris le temps de dialoguer, de débattre et d’expérimenter cette rencontre qui nous transforme.

Le troisième jour – le mercredi – était consacré à présenter la situation française : la matinée était l’occasion de présenter la laïcité Française qui est difficilement compréhensible pour une personne qui vient de l’étranger, qui plus est pour un prêtre qui a vécu dans un tout autre contexte. C’est l’occasion d’en percevoir les enjeux et de bien poser les bases à un dialogue enrichissant et réel. L’après-midi ouvrait le débat autour du thème « diversités et opportunités d’une société française en pleine mutation ». On pouvait évoquer la crise mais comment ne pas percevoir les défis et les appels qui se vivent aussi concrètement.

Le jeudi était sous le signe du pèlerinage avec le long chemin qui vit l’Église de France pour faire la lumière sur la crise ouverte par les abus, en priorité la pédocriminalité, et accueillir la charte de bientraitance qui propose des objectifs à l’action pastorale. L’après-midi était l’occasion au groupe de se mettre ne marche pour découvrir les lieux du pèlerinage thérésien et le message de Saint Thérèse de l’enfant Jésus. La soirée était consacrée à un temps de rencontre avec le nouveau recteur des sanctuaires de Lisieux.

Nous voilà déjà arrivés au terme de cette session avec une dernière rencontre avec Mgr Habert, évêque du diocèse de Bayeux-Lisieux qui nous accueillait. Un temps pour présenter la manière dont vit l’Église locale et les orientations qui y sont mises en œuvre. Un temps pour approfondir la réflexion et partager les questions qui demeurent. C’est encore une manière d’ouvrir sur la vie des diocèses que les participants vont retrouver au terme de ce temps de rencontre, de dialogue et de débat, de prière et d’action de grâce aussi. Chacun repart alors vers son diocèse d’accueil, avec quelques éléments dans son cœur et son esprit, mais surtout avec la conviction que le Seigneur nous précède et qu’il nous assure de la présence de l’Esprit pour continuer et approfondir la rencontre et le dialogue…

sur le même sujet

Liste des sessions organisées par le SNMM

Notez les dates des sessions 2023-2024 du SNMM.