Université d’été 2023 : interventions et photos

L’université d’été du Service National Mission et Migrations s’est tenue du 21 au 25 août 2023 à L’Haÿ-les-Roses, à la maison Saint-Vincent. Le thème en était « Aimer ou Évangéliser. Faut-il choisir entre l’annonce de l’Évangile et l’entraide ?». A l’écoute de la Parole de Dieu et de la tradition de l’Église, nous avons vu comment ces deux dimensions s’articulent dans la vie des communautés et de l’Église.

Programme de l’université d’été 2023

Lundi 21 août

 

Après la présentation du programme de la session et des participants, Mgr Dominique Blanchet, évêque de Créteil, nous présente son diocèse, créé en 1966, qui accueille 1,4 million d’habitants représentant une centaine de nationalités et qui s’étend sur 245 km², en partie occupés par l’aéroport d’Orly, le marché de Rungis, la prison de Fresnes… Le presbyterium composé de 160 prêtres, dont la moitié d’origine étrangère, est le reflet de la spécificité du diocèse de Créteil. Pour lutter contre les risques de communautarisme, Mgr Blanchet place l’interculturalité au centre de ses préoccupations.

A la fin de l’après-midi, il a partagé l’eucharistie et le dîner avec nous.

Mardi 22 août

Le cardinal Luis Antonio Tagle, pro-préfet du dicastère pour l’évangélisation, a invité les participants à se poser la question de savoir si évangéliser ou agir en solidarité sont  les deux faces d’une même mission. Pour ce faire, Mgr Tagle a choisi de se concentrer sur quelques sources bibliques pour en retrouver la simplicité et la fraîcheur.

To love or to evangelize ? (an outline)            Aimer ou évangéliser ? (un aperçu)

Le P. Paulin Poucouta, prêtre du diocèse de Pointe-Noire (Congo-Brazzaville) et bibliste, nous a parlé de la mission dans les Actes des Apôtres en nous emmenant de « de Pentecôte en Pentecôte » et en nous rappelant la diversité des services de la mission une et plurielle qui nous enracine dans la communion.

La mission dans les Actes des Apôtres

L’après-midi s’est poursuivie par l’intervention du P. Éric Millot, directeur du service Mission et Migrations, qui a retracé les principales étapes de l’histoire des missions, en soulignant la fragilité des sources et les travaux actuels menés par les historiens. La mission est confiée à l’ensemble du peuple de Dieu et conduit au dialogue, à la rencontre avec les autres religions ; néanmoins des interrogations demeurent.

Histoire des missions

Mercredi 23 août

La journée a débuté par la visite de l’association Août Secours Alimentaire (ASA) hébergée par la paroisse Saint Pierre-du-Lac, à Créteil, et qui, tout au long du mois d’août, pallie la fermeture estivale de beaucoup d’associations solidaires en donnant la possibilité à des personnes en précarité de se nourrir mais aussi de lutter contre la solitude qui s’accentue durant le mois d’août. Les bénévoles chrétiens et musulmans leur apportent également amitié et soutien moral.

Notre découverte du diocèse s’est poursuivie par la célébration de l’eucharistie à la cathédrale Notre-Dame de Créteil que nous avons pu découvrir grâce à une visite guidée (vidéo de la construction).

Puis nous avons fait connaissance avec Madeleine Delbrêl et visité la maison dans laquelle elle vécut à Ivry-sur-Seine.

Jeudi 24 août

La journée a été divisée en trois temps forts. L’intervention du P. Étienne Grieu, jésuite et recteur du Centre Sèvres, à Paris, nous a démontré comment la charité (l’amour) peut se déployer dans la vie de l’Église, en quoi elle parle de Dieu, et pourquoi cela ouvre pour l’Église, un rendez-vous avec les plus vulnérables.

Théologie de la charité     Théologie de la charité

Pour M. Bertrand Dumas, maître de conférences en théologie systématique et fondamentale à la Faculté de Théologie Catholique de Strasbourg, croire, c’est croire que l’homme existe pour Dieu. Tout repose sur une pyramide de confiance.
Évangélisation ce n’est pas créer une humanité séparée mais tremper l’humain ordinaire dans le fait de compter pour Dieu.

Annoncer le mystère de l’existence humaine aux prises avec l’Évangile

La fin de l’après-midi a été consacrée à l’écoute du P. Philippe Demeestere, jésuite, aumônier du Secours Catholique à Calais, qui témoigne de son engagement auprès des migrants. Il faut pouvoir dire que l’accueil des migrants est difficile sinon on échappe à l’humanité ; il faut aussi pouvoir dire qu’il y a un avenir.  Ce qui fait sortir Dieu de son ciel ce sont les cris qu’il entend. Dieu pleure les vies que nous ne pleurons pas.
Nous sommes appelé à donner visage a ce qui est commun, à créer du commun là où il y a du chacun pour soi. Philippe nous a finalement invités à pouvoir nous redire quels sont nos mots-source.

Vendredi 25 août

Fin de l’université !

Mgr Henri Coudray, premier vicaire apostolique (évêque) du diocèse de Mongo (de 2009 à 2020), nous a partagé son parcours auprès du peuple tchadien et sa conviction qu’un « dialogue missionnaire » avec l’islam est possible.

Un « dialogue missionnaire » avec l’islam est-il possible ? 

La matinée s’est terminée par une messe de clôture et d’envoi présidée par Mgr Henri Coudray.

Maria Mesquita Castro (SNMM)

TOUTES LES SESSIONS 2023-2024

Sessions 2023-2024 de la Cellule Accueil